Jour 1 - Le grand départ

Samedi, 16h, on est enfin partis : les préparatifs auront traîné en longueur, on part avec 2 jours et 2 heures de retard.

Le départ !

Le départ de Neuilly se passe comme prévu, forcément, on connaît le chemin… c'est même pour nous un retour en arrière sur ces dernières années vécues en région parisienne, je passe devant mon ancien bureau, reprend le chemin de mes footings, on passe devant notre terrain de foot préféré, notre ancienne école, notre première coloc ensemble…

Et puis on continue vers du moins connu, mais c'est toujours la coulée verte, ça roule tout seul, il fait beau mais pas trop chaud, tout est parfait ! On enchaîne Massy, Palaiseau, Villebon-sur-Yvette, Bures-sur-Yvette, Gif-sur-Yvette, trou-perdu-sur-Yvette… On a déjà 30 km dans les pattes quand on entame la montée du plateau de Saclay. Avec nos respectivement 14 et 22 kg de bagages dans les sacoches, ce n'est pas une mince affaire : on expérimente déjà le 1*1 (premier plateau, première vitesse) de nos vélo, et on arrive en haut complètement rincés… Ça commence bien !

On continue notre route malgré les cuisses qui commencent à se faire sentir... Il est bientôt 20h, nos ombres s'étalent à nos cotés, le paysage est magnifique : ça fait du bien d'être sortis de la circulation parisienne.

Vers 21h, on commence à s'inquiéter de la fermeture prochaine (21h45) du camping de Dourdan1, notre destination du jour. Malgré la fatigue, on essaie de bien rouler pour y être à temps, il ne reste plus que 9 km d'après le panneau… Évidemment, c'est à ce moment là que notre GPS nous propose un raccourci par la forêt ! Raccourci qui ressemble d'abord à un chemin de terre à peu près carrossable, on se lance (on n'a pas acheté des VTC pour rien après tout !). Bon, avec les sacoches, c'est un peu tape-cul, et dès que ça monte, on est obligé de descendre de vélo pour pousser.

Pia poussant son vélo dans la montée

Malgré tout on s'accroche… sauf que le chemin est de pire en pire, jusqu'à un tronc d'arbre barrant la route.

Tronc d'arbre barrant le chemin

À ce stade le camping est déjà fermé, la tentation du camping sauvage dans la forêt nous traverse l'esprit, mais on a vraiment envie d'une douche alors on va le tenter quand même (ça serait pas la première fois qu'on arrive à pas d'heure au camping de toute façon^^).

Bref, on décide de faire demi-tour. Après 20 min à pousser le vélo dans la forêt de plus en plus dense et à slalomer entre les ronces, on arrive devant un champ qu'on arrive à longer jusqu'à la route.

Enfin la sortie de la forêt

Victoire, on peut enfin remonter sur nos vélos ! Bon, à partir de là, on arrive assez facilement au camping qui est bien entendu fermé, puisqu'il est environ 22h45. Petit problème, non seulement la réception est fermé, mais tout accès au camping aussi. Mais au point où on en est, ce n'est pas un grillage qui va nous empêcher de profiter de cette douche tant attendue ! Bref, l'histoire fini bien : on a pu monter notre nouvelle tente sans problème, et se cuire des lentilles au curry sur notre super popote de camping !

Le banquet d'arrivé

Demain par contre, on prévoit une journée un peu plus tranquille ^^

PS: Merci à aux 2 de GoBeforeWeDie, croisés sur la route, pour votre enthousiasme et pour le chemin vers le camping ;)


  1. ville bien connue des anciens de StreamRoot pour son hackathon mémorable. ↩︎

Commentaires: 0

Envie de discuter? Laissez un commentaire.